jeudi 28 juillet 2011

Détails

Chemise en soie, escarpins asymétriques et ceinture fine camel Zara.



lundi 25 juillet 2011

Blue jean




Il y a des pièces comme ça, que l'on cherche vainement,
qui sont à la fois si simple pourtant mais qui ne sont jamais parfaitement comme on l'imagine.
Un trench noir sans manches, et ceinturé.


J'y pensais et puis j'oubliais.
Il était forcément dans une des listes que je fais et refais à peu près tous les mois, mais sans tourner à l'obsession.
C'était plutôt histoire de le noter pour ne pas l'oublier, mais je ne forçais pas les choses pour le trouver.

Et puis l'autre jour, j'ai eu besoin de ce trench sans manches que je n'avais pas justement.
J'ai sûrement dû porter un blazer noir à la place mais je me souviens y avoir pensé toute la journée.
Et quand je commence à songer à plusieurs tenues qui vont avec,
impossible de me le sortir de la tête.

Quelques jours plus tard,  et quelques coups de ciseaux,
je le pend fièrement sur son cintre, enfin,
mon nouveau petit trench sans manches. et ceinturé.

Et dans la foulée, j'ai dû faire cette chemise aux manches complètement délavées,
petite soeur de mon premier diy jean.
(mains créatives en ce moment)

Quant aux escarpins, je vous laisse feindre un semblant de surprise tellement je ne suis pas prévisible...?




Chemise en jean et trench sans manches Zara (old)(mais retouché maison!)
Pantalon noir, cabas en cuir noir et escarpins Zara.

Photos par Pierre Vincent

lundi 18 juillet 2011

Histoire de chaussures...



Il suffirait de remonter quelques posts en arrière pour se souvenir de l'époque où,
je désespérais complètement de la chaussure cette saison.
Et constater aussi que les temps ont bien changé...

Moi qui me surprenait à n'avoir envie de rien,
ou plutôt de rien qui ne me faisait palpiter comme avant,
il a suffi de deux paires, dont la paire que je porte aperçue chez Aurore (le noeud en moins) il y a quelques semaines,
 -jamais vue ni sur le site mais trouvée comme par miracle en magasin pendant les soldes-
pour remettre la machine en route et ne plus pouvoir l'arrêter...

Je suis revenue ce fameux jour donc, avec la paire d'escarpins nude à talons épais,
et cette paire de sandales aux lignes fines,
parfaitement neutre pour souligner une tenue, épurer, et dessiner une jolie cambrure de pied.
-l'importance de la cambrure...

Depuis, il y a eu les plus excentriques United Nude,
puis les très griffées Isabel Marant,
et une toute dernière que je n'ai pas pu laisser filer...
(il y a eu aussi ma première paire de sandales plates mais ça ne compte pas!)

Je vous les présente cette semaine,
avec aussi de nouvelles petites pièces, crée de mes mains.




Pantalon noir taille haute, top structuré noir, cabas en cuir et sandales nude
Zara.

vendredi 15 juillet 2011

viole(n)t



J'aime élaborer tout un tas de tenues en attendant de recevoir la-dîte pièce,
comment je vais la porter,
comment elle va réinterpréter ma penderie et peut-être réveiller des vêtements que j'aurai eu tendance à oublier.

J'ai toujours sur moi un petit cahier, où je note spontanément des idées, des mélanges, des combinaisons de couleurs ou vêtements pour ne pas les oublier.
Des pages d'inspiration quand je sèche,
je peux les relire des jours ou des mois plus tard, piocher dedans dedans et essayer.

Parfois, la réalité n'est pas à la hauteur de ce que j'imaginais sur papier, alors j'arrange et différemment, j'arrive toujours à un résultat.
Parfois, je me demande comment j'ai pu être inspirée par un mélange aussi farfelu/coloré/compliqué et c'est souvent que j'allège un peu,
une silhouette plus épurée est toujours plus réussie.

Cette tenue, je l'avais pensé et porté plus minimaliste.
Une paire d'escarpins noir, pantalon violet et top noir ceinturé:
Des lignes simples et nettes.

Une paire de sandales multi-brides et un perfecto structuré/déstructuré à la place,
donnent un tout autre ton à cette même base,
un peu moins lisse, un peu plus rock et désinvolte, un peu plus Marant ...




Sandales Woody Isabel Marant.
Pantalon violet, top noir, et ceinture Zara. Perfecto Asos.

lundi 11 juillet 2011

Théorie du blanc



Porter différemment.
C'était l'objet d'un post précédent.
Et j'ai cette obsession récurrente en tête,
avec le pantalon blanc.

Je l'envisage avec à peu près toute ma penderie.
J'ai pu lire tout un tas de choses pas très réjouissante à son égard,
souvent boudé par la plupart des filles et pourtant,
c'est tellement simple un pantalon blanc quand on y pense.
Et tellement plus frais qu'un autre, l'été.

Celui-ci, coupe droite, au dessus de la cheville, taille haute.
J'ai aussi en tête de trouver le bon, loose, bien long, souple et opaque.
Pour en faire un smocking -blazer/pantalon immaculé.

Sans divaguer donc,
cette fois-ci, j'avais en tête de mélanger blanc et beige. Le rouge est juste venu naturellement s'y ajouter.
Et ensemble, chaque couleur fonctionne.
Portées différemment.




Blouse en crêpe rouge, pantalon blanc, ceinture marron et escarpins beige
Zara (nouvelle collection & soldes).

dimanche 10 juillet 2011

mercredi 6 juillet 2011

o6.o7.2o11


Blazer blanc, top en crêpe noir et ceinture orange Zara.
Sandales United Nude via Asos.


Porter et reporter ses vêtements, des vêtements dans lesquels on se sent bien,
mais toujours différemment,
leur découvrir et offrir un angle nouveau à chaque fois.
Les délaisser parfois, mais pour mieux les retrouver.
Ou s'offrir une jolie paire de chaussures pour simplement révéler quelques basiques qu'on aurait (trop) porter.

Je trouve ce rapport à LA Penderie tout ce qu'il y a de plus sain,
outre la soif de nouveauté qui nous prend de temps en temps...
Ce temps justement, qui nous apprend à optimiser un vestiaire qui nous correspond et qui nous fait "nous",
qu'on épure jusqu'à pouvoir dire que oui, on porte tout ce qui s'y trouve.

Fait de belles pièces et autres intemporels,
c'est un principe naturel selon moi de vivre avec ses vêtements.
De compter non pas en saisons, mais en années.
Et à travers cette petite partie de moi que je laisse entrevoir ici, par ma petite boite mode qui au fil du temps m'a beaucoup appris vestimentairement parlant,
j'ai toujours tenu à garder ce principe simple et clair, de réinterpréter et porter différemment,
et qui fait le but d'un blog.
N'est ce pas?
(ceci est un pavé philosophique!)



lundi 4 juillet 2011

DIY Jean




Je suis retombée un peu par hasard sur une photo du défilé Dries Van Noten de cet été,
et il a suffit pour imprimer bien en moi l'idée de me créer le jean.
Ce jean blanc tellement délavé,
avec juste encore un peu de bleu qui résiste à la taille.
Comme si le jean se faisait ceinture.

Me voilà quelques jours plus tard avec mon litre de javel,
et un simple jean bleu.
Et après quelques heures passé à délaver de (presque) toute sa longueur, enfin blanc.
(je pense quand même lui refaire un dernier "bain" pour atteindre l'immaculé)

Mon premier DIY,
pas très compliqué c'est sûr, mais ça compte.
On a parfois des choses tellement précises en tête, qu'on ne trouve jamais en magasin,
et pourtant que l'on a sous la main,
tout simplement sans y penser.

C'est transformer, détourner un peu ses vêtements, qu'on a porté, aimé,
pour les aimer encore plus,
mais d'une autre façon.





Jean bleu Zara (délavé par mes soins).
Top noir, escarpins, sac et lunettes Zara.


vendredi 1 juillet 2011

Ultra violet


Juste un aperçu,
flouté,
d'un nouveau venu qui colore un peu plus mon vestiaire de cet été.

Pantalon violet, Zara, 29.90€.